Blog litterature cosmetique 1

FUIR LES PARAPHARMACIES ?

Vous connaissez tous et toutes les parapharmacies ; enfin je crois. Et vous savez certainement que c’est l’adresse préférée de toute « beauty addict » qui se respecte. On s’y rend au moins une fois par semaine pour garnir nos routine soin. Ou juste pour repérer les produits qu’on utilisera bientôt. Il nous arrive même parfois d’acheter des produits dont nous n’avons pas besoin ; juste pour le plaisir de les avoir. Les tentations sont grandes ; alors attention à vos portes monnaies.

Une parapharmacie est un endroit où sont exposés des produits cosmétiques de différentes marques. Le choix des produits est infiniment grand. Il m’arrive parfois d’y rencontrer des personnes un peu troublées, ne sachant pas par où commencer. Croyez-moi, nous sommes tous passés par là. C’est encore pire quand on est noire et qu’on s’imagine que les produits qui s’y trouvent ne sont pas faits pour nous. J’ai longtemps pensé cela moi aussi avant de me rendre compte que ce n’était pas vrai. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai tenu à rédiger cet article.

Il y’a de cela quelques années, le milieu de la cosmétique occidentale a connu un bouleversement ; il s’agit du Layering. C’est une technique de soin de la peau longtemps utilisée par les femmes asiatiques ; et qui a été démocratisé pour la première fois en Europe par une bloggeuse Française « les chroniques de Sonia ». Cette technique s’apparente à un millefeuille. Elle consiste à suivre successivement plusieurs étapes d’assainissement de la peau, avec des produits de différentes sortes et ce façon régulière ; d’où le terme de routine.

En effet, la découverte du layering a permis de comprendre pourquoi les femmes occidentales (cela vaut aussi pour les femmes africaines ou américaines…) ne savaient pas prendre soin de leur peau. Avant les campagnes vantant les rites de beauté asiatique, on pouvait observer que certaines femmes dormaient sans se démaquiller ; n’utilisaient pas forcément une crème de nuit ; ne savaient pas à quoi servait une lotion tonique ; n’avaient jamais utilisé un sérum, ne se protégeaient pas la peau du soleil…Toutes ces erreurs accumulées faisaient qu’elles souffraient de différents problèmes : déshydratation, grain de peau irrégulier, imperfections, tâches…

 

J’ai ainsi tenu moi-même à donner une définition du Layering ; probablement en fonction de mon expérience et de mon ressenti quand j’utilise ce terme :

« Il s’agit d’une discipline qui consiste à faire preuve de rigueur dans un domaine particulier : le soin de sa peau. Cela demande beaucoup de motivation et aussi de l’entrainement.

Il faut apprendre à choisir les produits cosmétiques qui conviennent idéalement à notre type de peau. S’accrocher à la sensorialité qui nous donne envie. Varier les plaisirs pour éviter l’ennui.

Certaines étapes sont indispensables ; mais d’autres pas. Se fixer un objectif à atteindre est fondamental : éclat, anti-imperfection ou hydratation…

On n’achète que les produits dont on a besoin. Et on attend de terminer les produits qu’on utilise déjà avant d’en racheter d’autres.

Il faut faire preuve de ténacité et de régularité ; parce que la layering ce n’est pas pendant 1 an de notre vie, c’est pour toute la vie ! »

 

Ainsi quand on rentre dans une parapharmacie, pas de panique à bord. La première chose à se dire c’est que tous les produits vendus conviennent à toutes les origines ethniques.

 La deuxième chose est de notre connaître votre type de peau pour éviter de choisir les produits cosmétiques de manière inappropriée.

La troisième chose est de se fixer un objectif à atteindre : lutter contre les imperfections, antitaches, éclat…Et acheter la gamme de produits qui répond à cet objectif précis.

La quatrième chose est de faire attention à vos goûts : quelle marque vous préférez, les textures que vous adorez, les parfums que vous détestez…Cela aura un impact sur la régularité avec laquelle vous allez utiliser un produit ; car en effet, vous utiliserez moins un produit que vous n’aimez pas.

Enfin la dernière chose à prendre en compte est le prix ; quel budget êtes-vous prêt à investir pour acquérir tel ou tel produit.

 

Pour ceux et celles qui veulent avoir une idée des gammes de produits qu’on retrouve en parapharmacie, voici quelques-unes :

  • « Éclat » pour les peaux ternes,
  • « Hydratation » pour les peaux déshydratées,
  • « Pureté » pour les peaux acnéiques ou à imperfections,
  • « Anti-âge » pour les peaux matures,
  • « Sensible » pour les peaux irritées, 
  • « Atopique » ou « anti-allergiques » pour les peaux sensibles aux allergènes,
  •  « Détox » avec des actifs anti radicalaire,
  • « Solaire » avec des produits antisolaires, des après-solaires et des auto-bronzants qui sont mis à l’honneur principalement au printemps et en été.

 

Prenons par exemple la gamme pureté destinée aux peaux mixtes à grasses ; qu’elle s’appelle Normaderm chez Vichy, Effeclar chez Laroche Posay, Sebium chez Bioderma, Cleanance chez Avene… son objectif est le même : assainir la peau et lutter contre les imperfections.

Moi par exemple cette année j’ai choisi de me concentrer sur l’éclat de mon teint. Alors quand je me rends dans une parapharmacie, je m’intéresse à des gammes comme Idealia de Vichy ou Vinoperfect de Caudalie et ainsi de suite. Je m’intéresse aussi à d’autres gammes de produits mais que vous trouverez moins en parapharmacie. Il s’agit de marques de l’ethno-cosmétique comme Ametis, Biolissime ou Nuhanciam qui traitent aussi cette problématique.

Mon objectif n’est pas de vous inciter à choisir tel ou telle marque ; mais vraiment de vous apprendre à vous retrouver dans cette espèce de jungle qu’est la parapharmacie.

J’espère que cet article vous aura permis de comprendre comment acheter des produits sans vous tromper. Vous pouvez toujours vous fier aux vendeuses mais avec mon expérience, il faut avoir un minimum d’esprit critique pour ne pas tout accepter sans réfléchir. Je pense que quoi que vous y achetiez, vous ferez les choix qui vous correspondent ; c’est ça qui fera toute la différence.

 

By DAKOR BEAUTY FRANCE

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !